Assurance habitation pour les locations de vacances en France

Les locataires d’une location de vacances en France ne sont pas légalement tenus de souscrire une assurance et peu de propriétaires insistent sur celle-ci comme condition de prise du logement.

En conséquence, la plupart des propriétaires cherchent à couvrir leurs risques par une assurance habitation multirisques, que ce soit pour la résidence principale louée à titre temporaire ou pour un immeuble locatif séparé.

Si la propriété est votre propre maison, la plupart de ces politiques contiennent une clause qui vous permet de louer la propriété sur une base saisonnière à des tiers pour un maximum de trois mois. Vous devrez informer votre assureur des détails de votre période de location.

Cependant, les polices contiennent normalement une franchise et des exclusions, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles la grande majorité des propriétaires exigent un dépôt de leurs clients contre les dommages ou la perte d’effets ménagers ou de la propriété.

Certaines extensions des assurances complètes françaises sont également disponibles, comme suit :

La garantie pour le compte de qui il appartiendra

Une option est pour le propriétaire de s’assurer que sa police d’assurance habitation contient la clause « pour le compte de qui il appartiendra », qui couvre à la fois le propriétaire et le locataire contre les dommages accidentels à la propriété et aux tiers, causés par le feu ou l’eau. Cette clause signifie que la compagnie d’assurance couvrira ces incidents et traitera elle-même toute réclamation contre le locataire.

Ces polices sont également parfois appelées assurance pour le compte d’autrui.

La garantie d’abandon de recours

En variante, ou en plus, l’utilisation d’une clause de « abandon de Recours », qui agit comme une renonciation à l’encontre du locataire qui a eu lieu sur leur propre politique de propriétaire. Bien entendu, une prime supplémentaire sera due et toutes les compagnies d’assurance en France ne la proposent pas.

Contrairement à l’option i. ces polices à elles seules ne couvrent pas le locataire contre d’autres tiers que le propriétaire.

La responsabilité civile de propriétaire non occupant

Celui-ci couvre le bailleur en cas de préjudice subi par un locataire pendant son séjour, en raison d’un problème survenant dans la propriété, ainsi que contre d’autres tiers.

Une telle protection peut déjà être incluse dans une assurance habitation multirisque globale, notamment si vous avez avisé votre assureur de la location du bien.

Les grands propriétaires auront une police similaire mais plus large appelée responsabilité civile professionnelle, bien qu’une telle couverture soit coûteuse.

La garantie de la protection juridique

Une telle couverture peut faire partie de votre police globale existante, mais sinon, elle vaut la peine d’être considérée car elle offre une assurance pour les frais de justice en cas de litige. Vous pouvez lire une revue complète de ces polices dans notre article Assurance protection juridique en France.

Assurance locataire

Les locataires peuvent être en mesure d’utiliser la police d’assurance de leur résidence principale pour couvrir une partie ou la totalité de leurs risques, même si ces polices peuvent devoir être prolongées.

De nombreuses assurances habitation complètes en France contiennent la garantie villégiature, qui offre une protection d’assurance pendant votre séjour en hébergement de vacances.

Les conditions de ces polices varient, vous devez donc vérifier auprès de votre assureur. Si votre police d’assurance habitation principale ne contient pas une telle garantie, vous pouvez demander une modification de la police.

D’une manière générale, l’assurance couvre tous les dommages qui peuvent être causés par la négligence de votre lieu de vacances par vous-même ou par des membres de votre famille et des animaux domestiques.

Certaines politiques prévoient également la prise en charge du vacancier en cas de vol ou de destruction de ses effets personnels dans la maison de vacances.

Les propriétaires de locations saisonnières peuvent donc demander à leurs hôtes de fournir une confirmation de cette couverture, avec une attestation d’assurance villégiature par l’intermédiaire de leur assureur.