Quelles sont les obligations de l’expert comptable ?

Publié le : 26 septembre 20227 mins de lecture

Un expert-comptable exerce dans toutes les entreprises de toutes les tailles et de tous les domaines confondus. En effet, ce genre de prestataire est incontournable, dès le début d’un projet professionnel. Il aide non seulement dans la gestion des fonds, mais aussi dans les démarches financières de toutes sortes, voire dans les études de marché pour préparer l’ouverture de l’entreprise. Et si sous-traiter est désormais possible, autant s’engager envers des experts qui respectent les codes de comptabilité.

Une gestion technique optimale des livres et des démarches comptables

Faites appel à un expert comptable en ligne pour la gestion de la comptabilité de votre entreprise. Les sous-traitants peuvent vous apporter une expertise professionnelle dès le début de votre projet de création d’entreprise. Cela concerne aussi bien la tenue des livres comptable que les démarches financières et administratives pour le compte de votre société.

Peu importe le statut de votre entreprise, un certain savoir-faire sera de mise pour bien gérer la comptabilité. Il y a en effet des normes et des lois à respecter ainsi que des codes d’inscription des débits et crédits d’argent. Afin de préparer l’audit annuel, le livre comptable doit être clair et laisser transparaitre chaque transaction effectuée quotidiennement par l’entreprise. C’est une tâche chronophage et compliquée qui nécessitera les compétences d’un expert comptable.

L’expert comptable aura aussi l’obligation de conserver tous les justificatifs financiers : factures, devis, rapport financier de mission, etc. Ces derniers peuvent être utiles pendant la procédure de vérification annuelle.

Tout au long de la vie de la société, le comptable agira comme un intermédiaire entre vous et les sociétés financières. C’est le cas par exemple des banques, des sociétés de crédit, des assurances, etc. Il règle les versements et discute des possibilités d’investissements. Il s’occupera aussi des demandes de financement si besoin.

Parmi les tâches qui incombent aussi aux comptables, on compte la réalisation des démarches fiscales. Ce peut être les déclarations annuelles et le remplissage des fiches que cela implique, mais également la réalisation de la transaction en elle-même. Cette étape doit être faite à temps chaque année pour être règlementée et éviter les pénalités venant des autorités fiscales.

L’obligation de discrétion et de respect des codes de déontologie

Indépendant ou salarié, un expert comptable devra aussi respecter des codes de déontologie. C’est en effet une profession qui est régulée par la loi. Notamment, ce genre de prestataire doit savoir faire preuve d’une certaine discrétion sur son travail. Il doit respecter la confidentialité de vos données financières. On parle d’un secret professionnel.

Un responsable en comptabilité n’a pas une totale liberté sur la gestion des fonds de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il devra donc des comptes sur les mouvements qu’il va effectuer. S’il utilise les finances de l’entreprise pour son usage privé, il sera acculé de détournement des fonds. Ce qui est un crime puni de peine de prison et de plusieurs millions d’amendes.

Dans les faits, toutes les transactions financières lancées par le comptable devraient passer par l’aval de son client. Ce peut être un des actionnaires ou le dirigeant de l’entreprise en question. Cela permet aussi d’assurer un double suivi de l’état de santé financière de l’activité.

Le code de déontologie du comptable est assez complet et précis sur les différentes obligations qui attendent ce genre de professionnel. Cela peut concerner le respect de la loi française pour la tenue de la comptabilité de l’entreprise comme la fixation des honoraires pour les prestataires indépendants. L’ordre des experts-comptables veille à son bon respect.

La transparence est une règle de base d’un bon comptable

Pendant son expertise, le comptable devra aussi être transparent. Cela assurera davantage de sécurité à ses clients. Ce sera le cas pour la tenue des livres comptables, mais aussi dans la mise à disposition des pièces justificatives et de toutes les ressources financières qui seront en sa charge.

Qu’il soit salarié ou non, le comptable devra faire des rapports fréquents quant à l’état des finances, les différentes opérations faites, en cours ou à venir. Il doit envisager chaque transaction en fonction de l’état financier de la société et suggérer des solutions adaptées à son client pour éviter les faillites ou les problèmes financiers à venir. En d’autres termes, son expertise et son savoir-faire interviennent aussi dans la réussite et le bon développement de l’entreprise.

Dans le cadre d’une sous-traitance comptable notamment, les rapports et les discussions entre l’expert-comptable et le dirigeant de l’entreprise se fera en ligne. Ce qui n’enlève en rien l’obligation de confidentialité qui s’impose à chaque partie. Une sécurité qui séduit d’autant plus les dirigeants d’entreprises que cela ne minimise en rien les compétences qui sont mises à leur disposition pour la gestion comptable. Sans compter que l’externalisation peut revenir moins chère que d’engager un salarié à plein temps au sein de l’entreprise. Les prestataires proposent un devis fixe et transparent pour une prestation bien précise. Vous évitez ainsi les dépenses supplémentaires affiliées à la location de bureau ou le paiement des heures supplémentaires, etc.

Un service sur mesure en fonction des demandes des clients

Enfin, un expert-comptable a l’obligation de fournir un service sur mesure à ses clients. Il s’adaptera aux exigences et aux demandes des entreprises qui font appel à son expertise et ses compétences. Cela peut concerner par exemple les conditions de paiement ou encore les normes d’enregistrement des opérations financières, le choix des banques, etc. Les entreprises imposent leur propre cahier des charges. Celle-ci doit être adaptée à leur mode de fonctionnement.

La question peut ne pas se poser si l’entreprise en est encore à ses débuts. Dans ce cas, grâce à son savoir-faire et ses connaissances, le comptable peut suggérer un système de gestion optimale, aussi rentable que facile. En tous les cas, la technique choisie devra passer par l’aval du dirigeant avant d’être mise en place.

Dans le cadre d’une sous-traitance comptable, les premiers rendez-vous consistent justement à se mettre d’accord sur le mode d’exécution du contrat. En fonction des objectifs attendus par le client et l’importance des tâches à faire, le prestataire peut proposer une estimation sur mesure et transparente. Il est à noter que dans ce cas, il sera tenu d’une obligation de résultat et non de temps.

Bref, vous profiterez toujours de la même qualité de service et de la même sécurité même si vous faites appel à un sous-traitant comptable. Il vous suffit de trouver la bonne agence ou le bon prestataire d’externalisation. Ce sont notamment ceux qui respectent les règles déontologiques et les obligations qui incombent à un vrai comptable.

Plan du site