Procédure de transfert de propriété du véhicule

Publié le : 12 novembre 20205 mins de lecture

Procédure de transfert de propriété du véhicule

Lors de la vente ou du transfert de propriété d’un véhicule d’occasion en France, il est nécessaire d’obtenir un nouveau certificat d’immatriculation, appelé carte grise, ou plus officiellement un certificat d’immatriculation.

Le document confirme :

  • que le véhicule, au moment de l’immatriculation, a fait l’objet d’un contrôle de conformité avec la législation française et européenne régissant l’utilisation des véhicules sur la voie publique ;
  • qu’elle a été officiellement enregistrée auprès des autorités compétentes et qu’un numéro de licence a été attribué via un processus d’enregistrement appelé « immatriculation » ;
  • le détenteur du véhicule actuellement enregistré.
  • les caractéristiques techniques du véhicule.

En plus de la ré-immatriculation à la vente d’un véhicule, vous êtes également tenu d’obtenir une nouvelle carte grise lorsque vous changez d’adresse, ou en cas de mariage, de décès ou de divorce pour l’avoir à votre nom exact, nom commun ou unique.

Vous êtes également tenu d’obtenir une nouvelle carte grise en cas de perte, de vol ou de détérioration, lorsque vous êtes également tenu d’en informer immédiatement les gendarmes / gendarmes.

La documentation

Afin d’accomplir les formalités de vente et d’achat, la documentation requise est la suivante :

  1. Certificat de transfert – Ce formulaire est le document de transfert, confirmant que l’ancien propriétaire transfère le véhicule au nouveau propriétaire.

Dans le passé, il a été connu sous le nom de Déclaration de cession d’un véhicule, mais il est maintenant plus récemment appelé le Certificat de cession d’un véhicule d’occasion

Il doit être rempli par l’ancien propriétaire, signé par lui et l’acheteur. S’il y a plus d’un propriétaire du véhicule, toutes les parties doivent signer le certificat.

Trois exemplaires du formulaire doivent être remplis : l’un est conservé par le vendeur, le second remis à l’acheteur et le troisième est remis à l’autorité d’enregistrement par l’acheteur dans les 15 jours suivant la vente. Le processus ne peut être effectué qu’en ligne (voir ci-dessous), bien que la documentation papier doive être complétée.

Hormis les données personnelles, toutes les informations à renseigner figurent sur le certificat d’immatriculation du véhicule, la carte grise.

Il est simplement important que vous vous assuriez que les informations sont correctement transférées et qu’aucune correction n’est apportée au formulaire, ce qui pourrait compliquer le traitement du transfert.

  1. Confirmation d’absence de privilège – Le vendeur est également tenu de fournir à l’acheteur un certificat de situation administrative (anciennement appelé certificat de non-gage) daté de moins de 15 jours, confirmant qu’il a la propriété libre du véhicule et qu’il peut disposer librement de celui-ci.

Le certificat peut être obtenu par l’acheteur ou en ligne et gratuitement auprès du ministère de l’Intérieur.

  1. Document de référence – À la conclusion de la vente, le certificat d’immatriculation doit être remis au nouveau propriétaire, annoté « vendu le (date) » et signé par le vendeur.

Si la voiture était immatriculée depuis 2004, le nouveau certificat d’immatriculation en vigueur depuis cette date comporte une partie détachable sur laquelle le nom du nouveau propriétaire peut être inscrit et signé par le vendeur, que le nouveau propriétaire peut utiliser en attendant les formalités de nouvel enregistrement.

  1. Certificat du contrôle technique – Si le véhicule a plus de 4 ans, le nouveau propriétaire doit également être muni d’un certificat du contrôle technique en cours de validité, qui doit avoir une validité d’au moins dix-huit mois. Un CT est valable deux ans, il doit donc avoir été effectué dans les six mois suivant la vente.
  2. Décès, mariage, divorce ou changement d’adresse – Vous devrez fournir des preuves appropriées, par exemple un certificat de décès, un certificat de mariage, un passeport, une confirmation documentaire de la nouvelle adresse, si nécessaire. Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter notre article sur le transfert de propriété du véhicule en cas de décès.
  3. Véhicule mis au rebut – Dans le cas d’un véhicule mis au rebut, la déclaration doit être faite en collaboration avec le professionnel du sauvetage.
  4. Certificat de conformité – Il existe des exigences supplémentaires pour l’importation d’un véhicule en France, concernant principalement la fourniture d’un certificat de conformité, non couvertes par ces notes. Vous pouvez en savoir plus sur Importer un véhicule en France.

Dans le même thème : Les organismes à prévenir après un décès

À lire en complément : Enlèvement de véhicule en fourrière à Paris : s'informer sur les démarches et les prix en ligne

Plan du site