Conseil juridique gratuit

Réussir son divorce : les modalités

Souvent vécu comme un échec catastrophique, le divorce est une expérience très douloureuse, mais ce n’est pas un échec pour autant. Perçu comme un nouveau départ, il peut être réussi en évitant les souffrances pour les deux époux, pour les enfants et pour les proches. Si deux personnes ont décidé de mettre fin à leur vie de couple, c’est pour le bien de chacun. Dans ce sens, comment peut-on faire pour réussir la procédure ? Voici les éléments clés pour parvenir à une rupture réussie.

Osez le divorce par consentement mutuel

Le divorce est le plus souvent sujet à beaucoup de mésententes. Il est clair que vous n’êtes plus sur la même longueur d’ondes si vous avez décidé de mettre une fin à votre relation. Cependant, cela ne signifie pas que vous êtes ennemis. Et d’ailleurs, le fait d’être en bonne entente vous permet de faciliter les procédures de divorce. Vous pourrez envisager d’opter pour le divorce à l’amiable qui peut être résolu facilement via une simple discussion. Avec un peu de chance, vous pourrez parvenir à un arrangement pour la prestation compensatoire, la pension alimentaire, la garde et le partage du patrimoine pour divorcer sans avocat

Toutefois, la discussion n’est pas synonyme de laisser dépouiller sans rien dire. Vous avez vos mots à dire dans les décisions à prendre pour mieux vivre le divorce. Pour ce faire, vous pouvez écrire chacun vos volontés par rapport aux conséquences du divorce. Pour faire simple, le divorce par consentement mutuel est un moyen de trouver un accord par le biais d’une discussion. Cela permettra aussi d’éviter les pertes de temps inutiles.

Maîtrisez le coût et le temps des procédures

Le divorce représente un coût aussi important que le mariage lui-même. Raison pour laquelle il est primordial de maîtriser ce coût afin de ne pas consacrer énormément de somme aux procédures. Pour faciliter les tâches, le mieux serait de vous faire accompagner par un avocat de divorce spécialisé qui saura gérer les coûts efficacement. L’avantage en faisant appel à un avocat spécialisé, c’est que ce dernier sera en mesure d’estimer le montant de la pension alimentaire grâce à une calculette que ce professionnel utilisera. D’ailleurs, cette option vous permet aussi de divorcer sans mauvaise surprise et surtout dans les meilleurs délais. En optant pour la procédure par consentement mutuel, le divorce sera prononcé en 3-4 mois. Puisque le professionnel s’occupera de tout, vous pourrez aussi vous consacrer davantage à vos activités.

Focus sur les conséquences fiscales de la séparation

Le divorce n’est qu’une étape de vie si les deux parties prenantes savent s’y prendre et s’assurent à ce qu’il ne laisse aucune trace dans leur vie future. En effet, le fait de réussir un divorce, c’est garder des enfants heureux, une famille unie et deux ex-époux respectueux et plus épanouis. Et pour rendre cela possible, il faut anticiper les conséquences du divorce dès le début.

Cela concerne plusieurs domaines, y compris la fiscalité. Dès que le divorce sera prononcé, vous serez imposé séparément pour l’intégralité de l’année. La personne qui a eu la garde de l’enfant va devoir prendre en charge d’une demi-part supplémentaire, tandis que celle qui verse la pension alimentaire sera en mesure de la déduire. Naturellement, vous pourrez en discuter.

Quitter la version mobile